Quand les grands parents

  se penchent sur leurs petits enfants

 

Témoignage d’une mamie

 

         Devenir grands parents d’un enfant

              trisomique… c’est quoi?

  

Tout d’abord vous avez trois enfants, puis quatre petits enfants du sexe masculin.

Un de vos enfants vous annonce une cinquième naissance et ce sera une fille.

Une fille… quelle joie!

 

La  naissance arrive et le bébé est trisomique. N’ayant jamais eu un soupçon de crainte, c’est le ciel qui vous tombe sur la tête. Vous vous dites: «  Pourquoi mon fils ? Pourquoi ma fille ?… Et ça fait mal!

Vous allez à la maternité où vous trouvez un bébé qui ressemble à tous les bébés, mais des parents… vos enfants… décomposés.

Alors là, un regard appuyé, une main que vous avez prise et que vous serrez très, très fort et tout passe.

C’est une histoire sans parole!

 

Tout le monde se ressaisit et on dit aux enfants  « Nous sommes là, vous pouvez compter sur nous. »

Puis c’est la fratrie qui se resserre autour des parents et c’est aussi une autre vie familiale qui commence

Les semaines passent… Nous entourons, nous épions le premier sourire, la première colére chez notre petite fille: toutes ces avancées lentes mais qui nous réconfortent. Nous aimons de plus en plus notre petite fille sans oublier le grand frère et les cousins déjà en place bien entendu.

Quatre ans plus tard, alors que la petite marche depuis deux ans, parle il est vrai avec difficulté, elle se tient bien à table. Désormais elle réalise plein de petites choses bien que lentement. C’est alors que les parents nous annoncent la naissance d’un petit frère.

Il y a un peu de peur en nous, mais nous ne disons rien.

Aujourd’hui, nous sommes contents pour nos enfants car tout se passe bien. Leur famille s’est agrandie et repart sur des bases normales.

Comme ils sont heureux, nous le sommes aussi.

C’est ça être mamie et papy d’une petite trisomique.

 

                                     Marguerite B.

RETOUR PAGE PRECEDENTE